skip to Main Content
Sociétés Coopératives, Conseils De Projets, Centrales Citoyennes …  Des Idées Et Des Inspirations Pour Rueil

A Villeurbanne, Les Lilas ou Kingersheim, des municipalités – soutenues par l’action citoyenne – ont fait des choix fort pour une transition écologique assumée, une plus grande démocratie au niveau local ou encore un véritable accès au logement pour tous. Des mesures dont nous pourrons nous inspirer pour mettre en oeuvre une politique innovante à Rueil.

 

LES CONSEILS DE PROJETS À KINGERSHEIM

La ville de Kingersheim (68) a mis en place les conseils de projet ou participatif. Un conseil de projet est créé à chaque fois qu’un projet est mis à l’agenda à l’initiative de la Ville ou des habitant.es. Il prend en charge la phase décisive de réflexion, de débat, de concertation et de coproduction qui prépare à la phase de décision, portée par le Conseil municipal. Il est composé de 4 collèges : des citoyens dont la moitié tirés au sort, des élus, des experts, des entreprises et associations.

Plus d’informations : Les conseils participatifs à Kingersheim

NOTRE PROPOSITION : CRÉER DES CONSEILS DE PROJET PONCTUELS

Créés indépendamment les uns des autres pour examiner et co-construire les projets structurants de la ville (déplacement, urbanisme …). Ouverts à tous, ils seront composés de 5 collèges : élus dont opposition, experts, citoyens volontaires ou tirés au sort, entreprises et associations, représentants des conseils.

LA 1ÈRE CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE CITOYENNE D’ÎLE-DE-FRANCE CRÉÉE AUX LILAS

Implantée sur le toit de l’école Waldeck-Rousseau dans cette commune de Seine-Saint-Denis (93), cette centrale photovoltaïque est gérée par la coopérative Électrons Solaires dont les citoyens et la ville sont sociétaires.

Plus d’informations : Le Parisien : les citoyens s’unissent pour produire de l’électricité verte

NOTRE PROPOSITION : FAVORISER L’ÉMERGENCE DE CENTRALES COOPÉRATIVES DE PRODUCTION D’ÉNERGIE RENOUVELABLE

en concertation avec les associations rueilloises.

 

UN OUTIL : L’OFFICE FONCIER SOIDAIRE (OFS)

L’OFS permet de déconnecter le foncier du bâti, et ainsi d’abaisser le coût de 15 à 30 % du logement pour l’acquéreur social, tout en empêchant la spéculation grâce à un prix de vente plafonné. À Paris, Habitat et Humanisme met en place ce dispositif sur le site de l’ancien hôpital St Vincent de Paul avec 137 logements.

Plus d’informations : Un projet emblématique du vivre ensemble dans le 14ème arrondissement de Paris 

NOTRE PROPOSITION : CONSTRUIRE MOINS, MIEUX ET AUTREMENT

Favoriser la réhabilitation de l’habitat ancien, convertir des bureaux en logements, diminuer le nombre de logements vacants, favoriser la construction de logements alternatifs (passerelle, partagés ou intergénérationnels), dissocier le prix du foncier de celui du bâti pour freiner la spéculation immobilière grâce à l’Office Foncier Solidaire (OFS).

 

À VILLEURBANNE, UNE CRÈCHE ORGANISÉE EN SCIC

La crèche Bottines et Bottillons à Villeurbanne a choisi un modèle économique social et solidaire, qui suscite créativité et initiative : la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC). Parents bénéficiaires des services, professionnels de la petite enfance, collectivités locales et entreprises sont impliqués de façon collégiale dans la gestion de la crèche. La rémunération du travail prime sur la rémunération du capital.

Plus d’informations : Lettre Infos – La crèche Bottines et Bottilons à Villeurbanne

NOTRE PROPOSITION : CONFIER DES MISSIONS DE SERVICE PUBLIC À DES SCIC (CRÈCHE, CENTRE DE SANTÉ,RESTAURATION COLLECTIVE…)

Ces sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) sont sans but lucratif et à gouvernance partagée. Par exemple : le conseil d’administration d’un centre de santé serait composé de 5 collèges : des praticiens (médecins et infirmières), des patients (vous les rueillois !), des financeurs (CNAM, CAF, CD92), des élus municipaux et des associations/partenaires.

Retrouvez notre programme et toutes nos propositions sur notre site internet.

Back To Top