skip to Main Content

Monsieur le Maire,

Vous venez de nous présenter le Rapport d’Orientation Budgétaire (ROB) pour l’année 2021. Nous comprenons tous qu’au regard de la crise sanitaire actuelle que certains choix puissent sembler plus prioritaires que d’autres. A l’inverse, il ne faudrait pas y trouver toutes les excuses pour ne pas se donner des objectifs. En terme ‘d’orientation’ il n’en a que le nom. Il ressemble à s’y méprendre à vos budgets précédents (Recettes stables, dépenses un peu comprimées, toujours vos éternelles incantations sur la baisse de la DGF alors que celle-ci représente à peine 1 à 2% du budget global, etc…). 

Pour 2021, on pouvait espérer voir la marque de vos promesses de campagne, mais « Que nenni» ! 

Que ce soit sur la transition énergétique, sur les modes de déplacements, sur la petite enfance (création de 200 places de crèches), etc…. Rien n’est indiqué

Les 50% de Rueillois qui vous ont élus « Maire » risquent d’être déçus car si pour 2020, vous pouviez nous dire que le budget  avait été préparé avant la campagne des municipales, dont acte, vous n’allez pas  pouvoir nous répéter la même chose sur 2021, il serait temps de passer aux actes.

Malgré tout, essayons de décrypter le texte, et que voit-on ?

  • Un nouvel emprunt (12,5M€ sur 2021), une dette qui sera à fin 2021 à peu près identique à celle de 2020 (180M€) alors que dans l’intervalle, nous aurons dépensé près de 20M€ pour son remboursement (Capital + frais financier). 
  • Une capacité d’investissement limitée à 29M€ (à mettre en comparaison avec le poste de remboursement de la dette de 20M€) 
  • Rendez-vous compte monsieur le maire, j’espère que les murs de cette enceinte ont des oreilles et que tous les Rueillois peuvent nous entendre, c’est un conseiller municipal de gauche qui vous interpelle sur l’endettement préoccupant de la ville et ce n’est pas la 1ere fois, d’ailleurs mes prédécesseurs l’ont rappelé également, cet endettement obère les  investissements futurs. 
  • Pour preuve, que dire de vos perspectives d’investissement pour 2022, 2023 (24M€), Compte tenu de l’accroissement prévisible de la population rueilloise, la Ville sera-t-elle en mesure de financer les équipements publics nécessaires ?
  • D’ailleurs, une remarque, l’impact de l’augmentation de population n’est jamais mentionné malgré ses inévitables conséquences sur le budget.
  • Rien non plus sur le projet de géothermie et ses conséquences financières
  • Quant à la réduction programmée de la masse salariale (p11), il serait choquant qu’elle touche les personnels  des écoles alors que les besoins sont en progression.
  • Dernier point qui n’est pas un bon signe, on n’hésite pas à rogner le budget social : la subvention du CCAS passe de 6,6M€ (2020) à 6,1M€ (2021)

Alors, pour conclure, monsieur le Maire,

A travers ce ROB, Je dirais que nous avons beaucoup de mal à discerner un plan d’ensemble, qui donne une feuille de route pour la mandature et qui à chaque point étape (2021 en est le premier) engage cette rénovation que nous et les Rueillois appelons de nos vœux.

Pour toutes ces raisons, nous pensons qu’il est indispensable de redéfinir les orientations proposées.

Patrick  INDJIAN

 

Back To Top